Echouage d'un globicéphale noir.

Publié le par Al lark

Ce jeudi 3 septembre 2015, nous avons reçu un message concernant l'échouage d'un petit cétacé mort sur la plage du Val André dans les Côtes d'Armor (22).

Il s'agissait d'après notre informateur d'un marsouin (Phocoena phocoena) ou d'un petit grand dauphin (Tursiops truncatus). Comme nous sommes toujours sans nouvelle du marsouin commun remis à l'eau il y a 10 jours en baie du Mont Saint-Michel, un échouage dans le coin pourrait peut être nous apporter de nouvelles informations sur lui.

Après réception des photographies de l'animal faites par les gens sur place (merci à Clément Girardin pour sa réactivité), notre surprise est grande car il ne s'agit ni d'un marsouin, ni d'un grand dauphin (espèces courantes le long de notre côte) mais d'un très jeune globicéphale noir (Globicephala melas).

Appelé baleine-pilote par les anglais, le globicéphale noir est en fait, malgré sa taille importante, un dauphin. Le 2ème plus gros dauphin de la planète après l'orque épaulard (Orcinus orca). Son poids peut atteindre les 4 tonnes et sa taille les 7 mètres. A la naissance, les petits font d'ailleurs déjà 70 à 80 kilogrammes pour une longueur de 1,70 à 1,80 mètres.

Le globicpéhale noir est essentiellement teutophage (il se nourrit de céphalopodes: poulpes, pieuvres, calmars, seiches, ...) et ses migrations se font surtout en fonction de la nourriture.

Cette espèce grégaire (qui vit en troupeau) est très rare le long des côtes de Bretagne et les rencontres dans notre région sur la dernière décennie se compte sur les doigts d'une main.

Ce jeune globicéphale échoué possède encore les plis fœtaux (qui disparaissent quelques mois après la naissance). Il parait extrêmement dénutri (son corps est émacié), ce qui laisse à penser que le binôme mère-enfant a peut être été séparé, entraînant fatalement la mort du delphineau non sevré.

Dans le cadre du RNE (Réseau national des échouages), nous allons pratiqué, avec l'aide d'une vétérinaire spécialisée, l'autopsie de cet animal frais. De nombreuses informations seront collectées et nous permettrons peut-être d'en savoir un peu plus sur sa mort.

Pour information: le globicéphale est victime du plus grand massacre de mammifères marins en Europe. Les Iles Féroé, au large du Danemark, sont le théâtre tous les ans d'une tuerie appelée Grindadráp​ qui consiste à exterminer de manière abjecte tous les cétacés passant le long des côtes. Les globicéphales, nombreux dans cette région, sont victime d'une chasse sans merci. Plus d'infos sur le site de l'ONG Sea Shepherd qui se bat pour faire arrêter ce rite barbare d'un autre temps...

Echouage d'un globicéphale noir.
Echouage d'un globicéphale noir.
Echouage d'un globicéphale noir.
Echouage d'un globicéphale noir.
Echouage d'un globicéphale noir.
Echouage d'un globicéphale noir.
Echouage d'un globicéphale noir.
Echouage d'un globicéphale noir.

Commenter cet article

Janko54 08/02/2016 21:37

RIP brave bête... :(