Pourquoi nous devons parfois annuler une sortie…

Publié par Al lark

L’équipage d’AL LARK est parfois contraint à annuler certaines sorties en mer, quand la météo est vraiment mauvaise : pluie importante, vents forts…

Nous nous efforçons de prévenir les adhérents qui participent à la sortie (c’est pourquoi vos numéros de portable sont nécessaires à la réservation) le plus tôt possible, la veille en général, sauf dans quelques cas où les conditions météo changent tellement vite que nous ne pouvons vous prévenir que quelques heures avant et nous en sommes désolés. Quand il pleut toute la journée ou que les vents dépassent 50 km/h, tout le monde comprend que les conditions de confort et surtout de sécurité ne sont pas suffisantes.

Mais il arrive que le temps paraisse, vu du plancher des vaches, tout à fait acceptable, voire beau et que nous soyons quand même amenés à annuler la sortie. Pourquoi ?

D'abord, l'observation et l'étude des mammifères marins nécessitent une mer relativement calme. En cas de vagues, de houle ou de visibilité réduite, la détection des animaux devient très difficile. L'effort de prospection peut être très augmenté et entrainer une consommation excessive de carburant, ce qui est en contradiction avec nos objectifs environnementaux.

Ensuite, nous sommes dans une région où les conditions météorologiques peuvent changer très rapidement. Notre équipage suit heure par heure les prévisions, à travers les applications professionnelles de météo marine, les infos des CROSS (Centres Régionaux Opérationnels de Surveillance et de Sauvetage), Corsen dans le Finistère et Jobourg dans la Manche, puisque le Mont Saint-Michel, et donc notre zone de navigation, est à la limite du ressort des deux centres.

Nous interrogeons aussi directement le sémaphore du Roc à Granville, poste de surveillance de la baie opérationnel toute l’année 24h/24 (le sémaphore de la pointe du Grouin n’est équipé qu’en été et durant la journée).

Ensuite, les conditions sont parfois bien différentes dans le fond de la baie, vues de Cancale ou de Port-Mer, et au-delà de la pointe du Grouin. Voici deux photos prises dans la même minute, au printemps dernier, depuis le même emplacement sur la pointe du Grouin, l’une vers la gauche et l’autre vers la droite…

Pourquoi nous devons parfois annuler une sortie…Pourquoi nous devons parfois annuler une sortie…

Notre préoccupation principale est le vent.
Nos sorties sont effectuées sur des semi-rigides (communément appelés « zodiacs ») sans toit et bas sur l’eau. Nous assurons bien entendu d’abord et avant tout votre sécurité et nous ne prendrons jamais aucun risque mais un minimum de confort est nécessaire pour ne pas gâcher le plaisir de l’observation. 

Un vent fort crée des vagues et de la houle qui risquent de soumettre les passagers à des douches d’embruns répétées guère agréables. Un vent d’Est un peu violent nous empêche, de plus, d’assurer un embarquement sécurisé sur la plage de Port-Mer.

Nous sommes donc malheureusement amenés à annuler les sorties quand le vent dépasse certaines limites, variables selon l’axe du vent, aux alentours de 15 nœuds (28 km/h). 

Au final et comme toujours en bateau, c’est le pilote, chef de bord, qui décide selon l’ensemble des données du moment…

Nous espérons que ces informations vous permettront de mieux comprendre ces annulations. N’hésitez pas, quand vous êtes concerné(e), à réserver tout de suite pour une autre date. Si vous ne trouvez pas de réservation disponible dans votre période de présence dans la région, appelez-nous au téléphone, nous mettons en place des listes d’attente pour gérer au mieux les sorties.